Olivier - Olea europaea

Olivier - Olea europaea

 Bio français
 
Bio européen
 
Mellifère
 
Vivace

Prix de vente : 14.90 € l'unité 

  • Producteur : Le Semeur Bio
  • Agriculture : Biologique
  • Conditionnement : en pot de 1.5 litres

Produit commandable jusqu'à 0 jour(s) avant la livraison

Olivier - Olea europaea

Olivier - Olea europaea 

La présence de l'Olea europea, tout simplement appelé Olivier, tout autour de la méditerranée, remonte à la nuit des temps, au déluge pourrait-on dire. A la fois arbre d'ornement et arbre nourricier, il est indissociable du paysage méditerranéen, au même titre que le figuier, le chêne vert, le grenadier et la vigne. Sa silhouette est reconnaissable entre toutes: un tronc trapu et noueux lorsqu'il prend de l'âge, une couronne buissonnante et étalée, vêtue d'un feuillage persistant, bruissant sous le vent, gris-vert, au revers argenté. Le printemps le couvre d'innombrables petites fleurs jaune-crème, ajoutant encore à son charme. La fructification intervient au bout de dix ans, sous forme d'olives vertes puis noires à la saveur extrêmement âcre, non comestibles en l'état. Il est très résistant à la sécheresse et apprécie les sols drainés, voire pierreux, mais ne supporte pas des températures inférieures à -12°C et ne produit pas d'olives au nord de la Loire: sa culture en pleine terre est à réserver a la zone ... de l'olivier, si bien nommée. Les amateurs de ce petit arbre pourront néanmoins l'adopter dans un grand bac partout ailleurs, à protéger des grands froids en hiver.

 

L'Olea europea ou olivier commun appartient à la famille des oléacées, c'est l'espèce la plus représentée au sein de cette famille qui en compte près de 25, toutes faisant preuve d'une longévité exceptionnelle. Ce petit arbre persistant atteint environ 9 m de hauteur, au bout de nombreuses années de culture. Mais dans son jeune âge, sa croissance est rapide, et la mise à fruits se situe aux alentours de 10 ans. Son port pittoresque peut adopter de nombreuses silhouettes fantaisistes: ramure étalée, à un seul tronc ou à troncs multiples, écorce crevassée et rugueuse aux multiples cicatrices laissées par le temps. Son feuillage, persistant, est composé de feuilles opposées, entières et elliptiques, coriaces et parsemées de poils écailleux, plus ou moins étroites, longues de 3 à 9 cm. Elles recouvrent des rameaux parsemés d'écailles peltées. Leur teinte est un mélange de vert et de gris, l'envers des feuilles étant duveteux et argenté. La floraison, très brève, a lieu pendant une semaine à la fin du printemps. Les fleurs, blanches ou jaunâtres, sont groupées en panicules axillaires. Les fruits, les olives, sont des drupes charnues à noyau dur, longues de 5 mm à 4 cm, vertes puis noires à maturité. Son écorce, grise et lisse lorsqu'il est jeune, se fissure avec l'âge, tandis que l'arbre émet des rejets à la base du tronc.

 

L'Olivier commun est parfaitement adapté au climat méditerranéen, mais sa zone de répartition s'étend vers le nord en fonction de la pluviométrie estivale qui semble être, plus que le froid, un facteur déterminant. Cet arbre résiste au gel modéré de l'ordre de -10 à -12°C, en sol drainé et une fois bien établi, mais il a besoin de sécheresse en été pour bien aoûter son bois. Dans les régions du sud de la France, on l'utilisera en isolé, le pied garni d'hémérocalles, d'agapanthes ou encore d'iris, de santolines, cyclamens de Naples, Muscaris, lonicera nitida, ou couvert d'un rosier liane 'Senateur Lafolette'. On peut également le planter dans une haie coupe-vent en compagnie des lauriers tins, laurier sauce, chênes verts, arbousiers et myrtes. Au verger, il accompagnera les amandiers, cognassiers, pommiers à fleurs ou à fruits et autres pruniers. Plus au Nord, on le cultivera plutôt  en compagnie de lauriers roses, dans de grands bacs, que l'on pourra abriter en hiver.

Un très vieil arbre: l'Olivier baptisé "Le Roi des Rois" à Roquebrune-Cap-Martin, dans les Alpes-Maritimes possède une souche de 20m de circonférence, qui englobe les rochers environnants; il serait âgé de 1000 à 2000 ans.