Cactus rustique OPUNTIA imbricata

Cactus rustique OPUNTIA imbricata

 Bio français
 
Bio européen
 
Médicinale
 
Vivace

Prix de vente : 14.90 € l'unité 

  • Producteur : Le Semeur Bio
  • Agriculture : Biodynamie
  • Conditionnement : en pot de 1 litre

Produit commandable jusqu'à 0 jour(s) avant la livraison

Cactus rustique OPUNTIA imbricata

Cactus rustique OPUNTIA imbricata

Un cactus rustique, résistant à -15°C sans protection en sol drainé. Cette étrange est constituée de cylindres côtelés et pourvus d'épines blanchâtres. Il fleurit en juin-juillet en rose fuchsia. Etonnante, graphique, exotique, cette plante bluffante résistante à la sécheresse, au froid et à la neige, peut se cultiver en pleine terre dans toutes nos régions !
 

Le Cylindropuntia imbricata (syn. opuntia imbricata) est une oponce des déserts d'Amérique du Nord assez étonnante. Elle s'avère à la fois très rustique et résistante à la sécheresse. Cet étrange cactus est un cousin du Figuier de Barbarie, mais, contrairement à lui, il développe des articles bosselés cylindriques et non plats comme les raquettes de son parent. Armé de longues épines blanches, un peu noueux, ce curieux arbuste de couleur glauque, s'émaille en début d'été de fleurs éphémères mais délicates comme de la soie, rose fuchsia un peu violacé à coeur jaune. Sa croissance est rapide et sa culture, en sol caillouteux et drainé, ne pose aucun problème. Etonnante dans un décor épuré, spectaculaire sur fond de rochers et de ciel bleu, elle structure tout naturellement les décors exotiques, contemporains, et bien sûr les jardins secs et sauvages.

 

Le Cylindropuntia imbricata est une plante succulente dépourvue feuilles de la famille des cactacées. Cette espèce botanique est originaire des régions arides du nord du Mexique et du sud-ouest des U.S.A, où elle pousse à des altitudes comprises entre 1.200 et 2.300 m. Ce cactus forme un en quelques années un buisson très ramifié au port légèrement étalé. Un sujet adulte pourra atteindre 2 à 3m en tous sens en conditions favorables, le plus souvent 1 m sous nos climats frais. La végétation est composée d'un tronc pouvant atteindre 25 cm de diamètre avec le temps, se divisant en rameaux charpentiers appelés articles, en forme de longs cylindres de 1 à 3 cm de diamètre. Leur surface, de couleur gris-vert un peu glauque, est grumeleuse, ornée d'excroissances ovales. Ils sont abondamment pourvus de longs aiguillons barbelés de 3 à 4 cm, appelés glochides, rassemblés en touffes, très dangereux lors des manipulations. Au moment de la floraison, abondante en juin, apparaissent à l'extrémité des rameaux des articles floraux portant à leur extrémité plusieurs fleurs rose-violacé en coupes de 5 cm de diamètre, centrées sur un coeur d'étamines jaunes. Les fleurs laissent place à des fruits lisses qui restent verts tout l'hiver et deviennent jaunes à maturité au printemps, avant de tomber. Il arrive que des portions de plante tombent au sol et s'enracinent facilement au contact du sol. Il est important de préciser que cette plante, lorsqu'elle se plaît, peut devenir envahissante par le biais de certains oiseaux qui consomment ses fruits et rejettent les graines au hasard.

 

Cultivable dans presque toutes nos régions, ce cactus est rustique jusqu'à -15°C sans protection, mais en sol parfaitement drainé, caillouteux, rocheux ou sableux. Il trouvera sa place dans une grande rocaille, un massif sur gravier, ou aux limites d'un jardin sec, où sa silhouette buissonnante et un peu torturée se détachera admirablement d'un décor minéral et austère, peuplé de quelques graminées, d'agaves, d'Hesperaloe parviflora, et de petites oponces rampantes et rustiques comme l'Opuntia humifosa. On pourra l'y associer au figuier de Barbarie, à la grande férule, aux cactus-cierges assez rustiques (Cleistocactus strausii) et aux vipérines des Canaries en climat doux. On peut aussi cultiver ce Cylindropuntia dans un pot sur la terrasse, en choisissant avec soin l'endroit le plus ensoleillé, pour recréer un décor inspiré des déserts qui fleurissent au bout du monde.