ARMOISE COMMUNE ( artemisia vulgaris)

ARMOISE COMMUNE ( artemisia vulgaris)

Prix de vente : 5.50 ¤ l'unité 

 Bio français
 
Bio européen
 
Médicinale
 
Vivace

  • Producteur : Le Semeur Bio
  • Agriculture : Biologique
  • Conditionnement : en pot de 1 litre

Produit disponible en ligne dans un délai de 3 jour(s) avant la livraison

ARTEMISIA VULGARIS (ARMOISE COMMUNE)

La découverte des bienfaits thérapeutiques de l'armoise, appelée autrefois " ponema " par les Gaulois, ne date pas d'hier. Cette plante herbacée est réputée pour son pouvoir fortifiant. C'est aussi un excellent stimulant digestif, antispasmodique, anti-inflammatoire, diurétique, antifongique et un puissant antibactérien.


Sommaire
  1. Les propriétés médicinales de l'armoise
  2. Propriétés médicinales de l'armoise : qu'en dit la recherche ?
  3. Histoire de l'utilisation de l'armoise en phytothérapie
  4. Description botanique de l'armoise
  5. Composition de l'armoise
  6. Utilisation et posologie de l'armoise
  7. Précautions d'emploi de l'armoise

2 | Propriétés médicinales de l'armoise : qu'en dit la recherche ?

Nom scientifique : Artemisia vulgaris

Noms communs : armoise vulgaire, armoise commune, armoise citronnelle, artémise, herbe royale, herbe aux cent goûts, herbe de feu, herbe de la Saint-Jean

Noms anglais : artemisia , mugwort

Classification botanique : famille des astéracées ( Asteraceae )

Formes et préparations : infusions, moxas, gélules, huiles essentielles, cataplasmes, poudres, emplâtres, diffusions atmosphériques

Les propriétés médicinales de l'armoise

Utilisation interne

  • Soulage les troubles digestifs : coliques, diarrhées chroniques, douleurs viscérales, sensations de distension, flatulences.
  • Stimule la sécrétion du suc gastrique , favorisant ainsi l'appétit.
  • Puissant vermifuge : élimine les vers intestinaux.

Utilisation externe

  • Utilisée en frictionsoulage les maux de ventre, les douleurs thoraciques et les contractions musculaires ressenties au niveau des membres inférieurs, après des efforts physiques intenses.
  • Traitement des phlébites et des varices : stimule la circulation sanguine (luttant contre les jambes lourdes).
  • En médecine traditionnelle chinoise, utilisation du bâtonnet d'armoise séchée en moxibustion pour soigner les différentes affections.
  • Calme les crises d'épilepsie, chasse les insectes nuisibles, par diffusion de son huile essentielle.

Indications thérapeutiques usuelles

Cette plante aux multiples vertus est usuellement recommandée pour apaiser les règles douloureuses. Sa propriété emménagogue permet de traiter les troubles de la menstruation chez la femme, comme les dysménorrhées et les aménorrhées, en augmentant les contractions utérines.

L'armoise est souvent conseillée dans le traitement des troubles digestifs, des douleurs articulaires et musculaires, de l'anorexie, des spasmes, de l'insomnie ainsi que pour l'expulsion des vers intestinaux. Cette plante présente aussi des effets antibactériens, toniques et diurétiques.

Autres indications thérapeutiques démontrées

Grâce à ses actions antifongiques, antiparasitaires et antibactériennes, cette médication naturelle présente la faculté de traiter les différentes infestations de parasites, telles que l'infection urinaire, le catarrhe nasal ou l'inflammation des voies aériennes, ainsi que l'infection bronchique. Ce diurétique peut être aussi utilisé dans le traitement des oedèmes et de l' hypertension artérielle. Son usage en cas de rétention d'eau est réellement efficace.

Cette plante médicinale agit en outre comme un inhibiteur de la monoamine oxydase ou I.M.A.O., soit comme un antidépresseur.

Propriétés médicinales de l'armoise : qu'en dit la recherche ?

Les utilisations traditionnelles de l'armoise

L’armoise vulgaire est traditionnellement utilisée dans la prise en charge de diverses pathologies et symptômes à visée analgésique, antihelminthique, antipyrétique, antispasmodique, antiseptique, emménagogue, larvicide, tonique et dans le traitement de l'asthme, du cancer, des coliques, de la toux, de la diarrhée, de la dyspepsie, de la dépression, de l'épilepsie, des maux de tête, des troubles des règles, de l'inflammation et des rhumatismes etc. 

Certaines études se sont ainsi intéressées à ces utilisations traditionnelles et ont essayé de confirmer l’efficacité de l’armoise vulgaire dans de telles indications, d’en vérifier les effets et de mettre en évidence les mécanismes d’action sous-jacents. 

Ainsi, une étude publiée en 2009 par AU Khan et son équipe réalisée en partie in vitro et en partie in vivo  (sur modèle animal) a confirmé les effets antispasmodiques, antidiarrhéiques, bronchodilatateurs et trachéo-relaxants d’un extrait d’armoise vulgaire en expliquant au moins une partie des mécanismes d’action : effet anticholinergiques et antagoniste du calcium. Ces résultats ne sont que préliminaires évidemment mais ils permettent de mieux comprendre certaines des indications traditionnelles de l’armoise vulgaire.

Sources : 

  • Khan AU, Gilani AH. Antispasmodic and bronchodilator activities of Artemisia vulgaris are mediated through dual blockade of muscarinic receptors and calcium influx. J Ethnopharmacol. 2009 Dec 10;126(3):480-6. ( accessible ici)

L’armoise vulgaire appliquée aux maladies infectieuses 

Paludisme

Important : De très nombreuses études ont été publiées sur l’efficacité de l’artémisinine extraite d’une autre armoise, l’armoise annuelle, Artemisia annua contre le paludisme. Les dérivés de l’artémisinine sont d’ailleurs utilisés par les laboratoires pharmaceutiques afin de fabriquer des médicaments antipaludéens comme l’artésunate. L’armoise annuelle est d’ailleurs présente dans la pharmacopée de la Médecine Traditionnelle Chinoise depuis des centaines d’années : elle était déjà indiquée dans le traitement des fièvres liées au paludisme dans certains recueils très anciens. 

L’Armoise commune ou Armoise citronnelle (Artemisia vulgaris) est une plante vivace de la famille des Astéracées. Connue depuis l’antiquité, les Gaulois la nommaient « Ponema », mais le nom de son genre vient du nom latin de la déesse Artémis, qui avait aussi pour rôle de protéger les femmes malades. Principalement utilisée à des fins ornementales et aromatiques, elle possède aussi de nombreuses propriétés médicinales.

L’Armoise était utilisée autrefois pour attendrir les volailles dont la chair était trop coriace. Aujourd’hui, on l’utilise pour parfumer les volailles mais aussi des gâteaux sucrés ou salés. Au Japon, elle entre dans la composition de certains daifuku, des pâtisseries d’origines chinoises où elles sont appelées caobing. Ses jeunes pousses sont tendres et sucrées et peuvent être utilisées dans des salades ou dans des apéritifs

Au jardin bio, on l’utilise sous forme de purin (macération longue jusqu’à fermentation), le purin d’armoise est un répulsif efficace contre les insectes, rongeurs, escargots et limaces. De culture facile, cette plante vivace et parfaitement rustique apprécie les expositions ensoleillées ou mi-ombragées.